UA-11796623-1Bienvenue dans la restauration du 21e siècle - TRENDS

Bienvenue dans la restauration du 21e siècle

The Gin Addict Festival
10 octobre 2022
Limoncello Sour
25 octobre 2022
The Gin Addict Festival
10 octobre 2022
Limoncello Sour
25 octobre 2022

Bienvenue dans la restauration du 21e siècle

Sirha Food, le rendez-vous du food service mondial, a réalisé une enquête en septembre 2022 auprès de plus de 200 restaurateurs, producteurs, fournisseurs et acteurs du digital (plateforme de livraison de repas, de réservation, e-commerce…) pour appréhender la position des professionnels du Food Service et de l’alimentation face aux enjeux du développement durable.

Il en ressort que 86 % des professionnels sont engagés dans une démarche de transition éco-responsable. C’est le cas pour 100 % des producteurs, 79 % des restaurateurs et 78 % des fournisseurs, distributeurs et acteurs du digital.
Ainsi, à 72 % les restaurateurs disent élaborer leur carte avec des produits de saison et 60 % affirment se fournir en circuit court, directement chez des producteurs français (à 82 %) mais ils ne sont plus que la moitié à se fournir au plus près de leur établissement (43 %). De même, ils sont encore minoritaires à cuisiner avec des produits issus de l’agriculture biologique (42 %).
Autre enseignement de cette étude, le peu d’importance accordé aux labels chez les restaurateurs (32 % des établissements sont labellisés) contrairement à l’intérêt des agriculteurs envers ces gages de qualité et de savoir-faire qui plébiscitent à 75 % les labels.
Les producteurs ont à une grande majorité (94 %) adaptés leurs méthodes de travail au développement durable en privilégiant l’agriculture raisonnée, intégrée ou biologique). Quant aux fournisseurs, distributeurs et acteurs du digital ils intègrent à 44 % la démarche écologique dans leurs pratiques. Cela se manifeste aussi dans l’optimisation de la gestion des déchets (à 35 % ) et l’adaptation des modes de production (23%).
Si des progrès en faveur d’une alimentation durable sont notables, des freins pour une transition écologique de l’alimentation existent. Sans surprise, le prix des denrées notamment des produits biologiques, est cité à 60 % par les restaurateurs comme une entrave vers une vraie transition écologique. Alors que quelque 55 % des producteurs pointent le manque d’accompagnement et d’aides pour favoriser la transition et notamment pour le passage à l’énergie verte.
Enfin, le volet social n’est pas oublié dans l’enquête. Producteurs, restaurateurs, fournisseurs, distributeurs et acteurs du digital s’accordent à reconnaitre, dans leur grande majorité (70 %), le besoin de solution face au manque de main-d’œuvre et au besoin de formation de cette main-d’œuvre. Mais, dans un secteur où l’âge moyen tourne autour de 36 ans, le dynamisme du secteur et son adaptabilité face aux crises conjoncturelles n’est plus à démontrer et est porteur d’espoir.

Comments are closed.